Comment améliorer le temps de chargement de votre blog WordPress en 4 étapes?

WordPress

La lenteur d’un blog WordPress et la patience du visiteur font deux choses. Voici quatre méthodes pour optimiser votre site Internet.


Chaque second d’attente vaut de l’or aussi bien pour les concepteurs, que les visiteurs. Mentionné à plusieurs reprises, le temps de chargement d’un blog affecte potentiellement sur le référencement du site en question.

1. Uploadez des images de taille réduite

Les visiteurs aiment les images. Pour avoir plus de visiteurs, il n’est pas question d’ignorer l’importance des images. L’utilisation des images au format PNG est idéale pour la taille des images sans infecter la qualité. D’autres utilisent la réduction par des codes HTML, sauf que cela ne modifie pas la taille du fichier, mais l’ajuste seulement en fonction de la taille de la fenêtre du navigateur.

2. Fusionnez les scripts JS et CSS

Le chargement d’un site Internet se fait bien avant que le navigateur parvienne à lire tous les fichiers du site sans exception. Idéalement, il est nécessaire de fusionner les fichiers JS, et les feuilles de styles pour améliorer le chargement d’un site Internet. Techniquement, cela réduit potentiellement le nombre de requêtes reçu par les navigateurs pour l’affichage.

3. Mettez en cache des fichiers du site

Les navigateurs web sont parfaitement exploitables, de manière à mettre en cache certains des fichiers du site pour accélérer son affichage.  Comment procéder ? Votre site Internet a un fichier nommé .htaccess. Il vous suffit d’exploiter ce fichier insérer les données de mise en cache.

4. Compressez avant d'afficher

Les serveurs d’hébergement web de WordPress activent par défaut la compression des fichiers avant l’envoi de la totalité des fichiers chez le navigateur. En effet, la compression activée par des serveurs n’est pas nécessairement reconnue par le service hôte. Il faut ainsi les activer pour compresser les fichiers et accélérer la vitesse de votre site.

Actuellement sur Lean.fr


phpinfo : en savoir plus sur votre hébergeur web

Grâce à phpinfo, vous allez pouvoir vérifier en détail les fonctionnalités de votre plan d'hébergement web et en déduire sa compatibilité avec certains codes.

Mettre à jour PHP avec OVH release 3

S'il y a une chose qu'on connaît sur OVH release, c'est que son développement est très lent. Alors, pourquoi attendre si l'on peut nous-mêmes mettre à jour PHP?

Mettre à jour phpMyAdmin manuellement sur un VPS

Vous avez peut-être installé phpMyAdmin sans utiliser les dépôts. Maintenant, il est trop vieux et nécessite un coup de jeune. Voici alors le guide ultime.

Voir plus d'actualités